DES ROBOTS SUISSES FILMENT LES CROCODILES EN AFRIQUE

Des robots suisses ont filmé des crocodiles et des lézards en Ouganda à l'insu de ces animaux. Une nouvelle version de ces robots vient d'être adaptée pour la protection civile, selon une étude publiée cette semaine dans la revue Science Robotics.

"C'est toujours excitant de construire un nouveau robot, mais en construire un qui se rapproche autant de la nature, c'est encore mieux", a déclaré Kamilo Melo à l'agence de presse Keystone-ATS. M. Melo a fondé à Lausanne KM-Robota, une entreprise qui développe des robots.

En novembre 2015, les producteurs du documentaire de la BBC "Spy in the Wild" se sont adressés à lui, alors qu'il était doctorant à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), pour concevoir des robots de surveillance ressemblant à des crocodiles et à des lézards.

Ceux-ci devaient pouvoir séjourner sur le Nil en Ouganda sans être remarqués par de vrais animaux, afin de filmer la relation de concurrence entre les deux espèces.

Des heures d'étude des mouvements

Pour ce faire, M. Melo et ses collègues ont construit un système robotique appelé Krock, qu'ils ont recouvert d'une peau imitant celle d'un lézard ou d'un crocodile. Ces deux robots reptiles, appelés SpyCroc et SpyLizard, ont vécu dans la nature africaine et ont recueilli des séquences documentaires en 2016, éliminant ainsi la présence humaine qui peut perturber les interactions naturelles entre animaux.

"L'un des grands défis consiste à faire marcher les robots comme les animaux le font", a expliqué M. Melo, qui a passé des heures et des heures à observer les crocodiles se déplacer dans des séquences filmées.

Un autre défi consistait à rendre les robots aptes à leur utilisation dans la nature. "Ils doivent être robustes, durables et - ce qui a été particulièrement difficile à réaliser - étanches", explique le chercheur. Car SpyCroc, le robot crocodile, peut non seulement marcher, mais aussi nager. Cela s'est avéré particulièrement pratique pour filmer les crocodiles du Nil pendant la période de reproduction et d'élevage.

Les connaissances acquises en 2016 sur la fonctionnalité amphibie de Krock ont incité Melo et ses collègues à développer un système amélioré, appelé Krock-2. C'est ainsi qu'est né un robot qui pourrait à l'avenir être utilisé par exemple lors d'interventions en cas de catastrophe où les sauveteurs humains ne sont pas en sécurité. Par exemple, pour rechercher des personnes disparues.

2023-12-07T09:49:25Z dg43tfdfdgfd