LES BLACK EYED PEAS, ROSALIA ET INDOCHINE à PALéO

Paléo a dévoilé sa programmation de l'été. Des Black Eyed Peas en ouverture à Indochine pour le concert de clôture, le festival nyonnais verra défiler les stars du 18 au 23 juillet.

Parmi elles figure le phénomène Rosalia, l'une des chanteuses les plus en vogue du moment. Les plateaux pop-rock (Placebo, Shaka Ponk, Phoenix, Franz Ferdinand, Sigur Rós) et rap-RnB (Aya Nakamura, Damso, Lomepal, Bigflo & Oli) seront particulièrement riches.

La chanson française s'affichera avec des valeurs sûres (Maxime Le Forestier, Louise Attaque) et des représentants de la nouvelle génération (Pomme, Pierre de Maere, Adé, Hervé).

Comme à chaque édition, Paléo se déclinera pour tous les styles, du DJ ultra-primé Martin Garrix à l'Orchestre de chambre de Genève. La musique brésilienne, hôte du Village du monde, sera aussi à l'honneur.

Têtes d'affiche

Se succédant mardi sur la scène de l'Usine à gaz, à Nyon, les programmateurs du festival ont survolé leur casting 2023, disant notamment leur "fierté" d'avoir à l'affiche Rosalia, "icône pour toute une génération". Une Espagnole dont la carrière "ne connaît pas de frontière" et s'annonce déjà "légendaire".

Les programmateurs se sont aussi réjouis d'avoir enfin mis la main sur les Black Eyed Peas, cette "machine à tubes" qui figurait "depuis longtemps sur notre radar." Ils ont promis "un show d'une efficacité absolue".

La foule se pressera aussi pour voir Indochine, "plus fort que jamais" malgré ses 40 ans de carrière, ou la "Queen" Aya Nakamura, l'artiste francophone la plus écoutée actuellement dans le monde.

Musique électronique en force

"Il y aura du beau monde", a résumé Jacques Monnier, le responsable de la programmation. Il a toutefois souligné que, derrière "les locomotives indispensables pour faire tourner un festival", son équipe avait dégotté plusieurs artistes moins connus mais tout aussi dignes d'intérêt.

La programmation a ainsi été axée vers certaines "niches", notamment en musique électronique. Un genre qui représente désormais le quart de tous les concerts du festival et qui dispose, depuis l'an passé, d'une scène spécialement dédiée. "Belleville a fonctionné l'été dernier au-delà de nos espérances", a rappelé Jacques Monnier au sujet de cette nouvelle scène.

Tous styles confondus, ce sont plus de 120 artistes et groupes qui se produiront, dont 80% n'ont encore jamais joué à Paléo. Une vingtaine d'artistes suisses figurent au programme. Les billets seront mis en vente mercredi 29 mars à midi.

Cinquante ans après

En six jours de festival et 250 concerts, quelque 300'000 personnes sont attendues sur la plaine de l'Asse, théâtre du plus grand open air du pays. Le patron de la manifestation, Daniel Rossellat, a rappelé mardi qu'il venait de fêter les 50 ans de son premier concert organisé à Nyon.

C'était le 12 mars 1973 et le groupe de folk Blue Grass Connection avait lancé l'aventure Paléo. "Nous sommes passés d'un concert d'une cinquantaine de spectateurs à une ville éphémère réunissant 50'000 personnes par soir", a-t-il relevé, se disant "sans nostalgie" mais "fier" du parcours accompli.

2023-03-21T12:12:30Z dg43tfdfdgfd